L’Islande coule des corbeaux

L’Islande coule des corbeaux qui la découvrirent Encre noire qui dessine la neige Liberté ailée sifflée sur la lande bleue Plumes éparpillées sur les plateaux Tapis d’ombre des trolls souterrains L’Islande sombre des laves originelles Brûlantes de brusqueries empourprées Envoûtantes voix verticales Soufflées sous un ciel sibyllin Symphonie aphone de folie L’Islande se fige des … Lire la suite L’Islande coule des corbeaux

Islande, d’où que tu sois

A ceux qui ne sont pas là A ceux qui sont ailleurs mais qui savent A ceux qui un jour viendront Dans les mots Ou dans le vent Tu n’es pas encore arrivé Tu n’es pas encore arrivé mais déjà tu sais Tu sais que ce lieu appartient à ton histoire Ses odeurs soufrées se … Lire la suite Islande, d’où que tu sois

Le chant du cygne

Finalement A force de blizzards, de tempêtes, de mètres de neige accumulés, soufflés, rebattus, revenus Tout s’est éteint dans la lumière blanche du fjord Les Anges sont bien descendus et pleurent le blanc sur cette terre Photo : Pierre Barr Pourtant aujourd’hui Ils sont là Phares blancs dans la lumière infinie Signes que le temps … Lire la suite Le chant du cygne

Printemps caché

C’est le printemps sur le continent Cette saison qui n’existe pas en Islande Le temps du vert, des fleurs, des oiseaux de retour Ces instants de vie intense, ajournés en pays boréal Il faudra attendre l’été Souvenir d'une saison lointaine Alors que les bourgeons débourrent chez vous Les fleurs de neiges continuent leurs perpétuels mouvements … Lire la suite Printemps caché

Aphorismes en écho

Le silence Quand les vents cessent leurs hurlements à briser des fenêtres Quand le blizzard cesse de projeter des océans de neige à terre et dans le ciel La lumière Quand des draperies vert émeraude dansent devant une lune orangée Quand le premier rayon doré vient se refléter sur les eaux gelées du fjord Photos … Lire la suite Aphorismes en écho

Allongée dans les arbres

Ils sont rares les arbres qui bravent le vent, qui bravent le gel Ils rasent la pierre pour ne pas que les emportent les bourrasques Dépassant à peine les herbes qui tapissent le sol arctique Ils étendent leurs branches telles des tentacules rampantes Déployant des ailes atterrées Ils épousent les anfractuosités, habitent les cavités Dansant … Lire la suite Allongée dans les arbres

Luges noires

Vous êtes à l’école Pourtant, quel spectacle que ce talus enneigé couvert de traces de luge Vous n’avez pas quitté les bancs du savoir ce matin Pourtant une belle bande s’amuse à dévaler dans la poudre blanche Ils glissent, roulent, tourneboulent Ils s’arrêtent au milieu de la pente Partout ils dégringolent telles des boules de … Lire la suite Luges noires