Islande, d’où que tu sois

A ceux qui ne sont pas là

A ceux qui sont ailleurs mais qui savent

A ceux qui un jour viendront

Dans les mots

Ou dans le vent

Tu n’es pas encore arrivé

Tu n’es pas encore arrivé mais déjà tu sais

Tu sais que ce lieu appartient à ton histoire

Ses odeurs soufrées se répandent dans ton atmosphère

Son vert infini peint ton regard

Il fourmille au bout de tes doigts

Tu n’es pas encore arrivé mais déjà tu sais ses airs

Poussés par des oiseaux à bout de souffle

Déjà tu goûtes la sève de ses arbres sans cou

Déjà tu touches la source de ses océans qui bercent ses laves

Ses laves noircies du rouge des premiers jours

***

Tu n’es pas encore arrivé mais déjà tu sens

Tu sens battre son cœur

Dans ta poitrine

Sa lave coule dans tes veines

Ses bourrasques respirent tes cellules

Ses glaces emprisonnent tes larmes

Ses fleuves courent dans ta chevelure

Ses orgues sonnent à ton myocarde

Ses bombes glissent de tes doigts

Sa lande hérissée sur ta peau

***

Tu n’es pas encore arrivé mais déjà tu sens

Tu sens battre son cœur

Dans ta poitrine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s